Autolib’ participe à la « Semaine du développement durable »

La semaine du développement durable, qui a pour objectif de faire comprendre l’importance de recycler, réemployer, réparer, covoiturer, consommer des produits de saison. Entrer dans l’ère de la consommation durable afin de protéger notre environnement.

Dans ce cadre, les villes de Pantin et Alfortville proposent des démonstrations et des essais gratuits du service Autolib’ avec pour objectif de sensibilité les usagers à de nouveaux modes de transport écologie et économiques.

–       Dimanche 6 avril à Pantin : Démonstration et essais à la station située Place de l’église de 9h15 à 18h30.

–       Mercredi 9 avril à Alfortville : Démonstrations et essais à la station située 1bis Avenue Joseph Franceschi de 9h30 à 12h30.

Retrouvez le programme complet de chaque ville :

Pantin

Alfortville

Le rapport d’activité 2013

Le rapport d’activité 2013, véritable mine d’information du service Autolib’ traduit l’engagement des collectivités territoriales et leur volonté d’offrir à tous un service public de qualité. Il permet aux élus, aux partenaires institutionnels, économiques et à celles et ceux qui le souhaitent de prendre connaissance de l’action d’Autolib’ Métropole. De nombreuses cartes, des graphiques et des analyses démontrent le succès du service de location de véhicules électriques en auto partage.

Ce premier rapport d’activité illustre également la réussite de ce partenariat inédit entre les collectivités territoriales et la société Autolib’ filiale du groupe Bolloré. Fort de ses résultats encourageants, Autolib’ trace son chemin au service des usagers, de l’environnement, de la qualité de vie et d’une nouvelle manière de vivre la ville.

Télécharger le rapport

Libre comme l’air

Nous vivons actuellement un épisode important de pollution aux particules. L’air que nous respirons est le résultat de ce que nous rejetons dans l’atmosphère. En 2013, si tous les déplacements en Autolib’ avaient été faits en voiture thermiques, il y aurait eu environ 4 400 tonnes de CO2 émis en plus dans l’atmosphère et un total de 6 100 tonnes supplémentaires de CO2 depuis l’ouverture du service, le 5 décembre 2011. Les élus d’Autolib Métropole sont fiers d’avoir épargné cette pollution aux Franciliens et d¹avoir privilégié dès 2011, la voiture électrique qui n’émet aucune particules ni Co2 dans l’atmosphère pour assurer ce service public.

Afin de confirmer cet engagement, les élus ont  décidé d’offrir aux abonnés hebdomadaire, mensuel et annuel, une heure de location gratuite aujourd’hui. Par ailleurs, l’abonnement journée est déjà gratuit. Nous continuons à tracer notre chemin sans bruit et sans polluer.

Autolib’ : une source d’inspiration ?

Le député britannique de Tottenham, David Lammy, futur candidat à la mairie de Londres en 2016, était à Paris en cette fin d’année 2013 pour découvrir les dernières innovations en matière de transports et de déplacements.

Quoi de plus évident alors que de lui présenter le service Autolib’ ?

Son objectif était de trouver de nouvelles idées pour Londres.

Espérons que cette visite aura été fructueuse.

Rapport d’activité 2012

Chiffres, analyses, cartes, toute l’année 2012 d’Autolib’ dans le rapport d’activité.

Le Blanc-Mesnil adhère à Autolib’ Métropole

Le Blanc-Mesnil a rejoint le 17 septembre 2013, les 56 villes d’Ile de France qui offrent le service Autolib’ à leurs habitants. la ville a voté son adhésion à l’unanimité lors de son dernier conseil municipal. Ainsi La municipalité multiplie l’offre de transport pour les Blanc-Mesnilois et s’’inscrit délibérément dans une dynamique d’évolution des comportements de chacun en terme de transport. Le Blanc-Mesnil est la 11ème  ville de Seine-Saint-Denis à adhérer à Autolib’ Métropole. Le déploiement des stations sera progressif et commencera par une première station à proximité du centre-ville.

Autolib’ fête son premier anniversaire

Lancé le 5 décembre 2011, Autolib’, l’audacieuse initiative de Bertrand Delanoë, était un pari sur l’avenir que des villes d’Île-de-France ont accepté de prendre ensemble. À l’occasion de ce premier anniversaire, le bilan d’étape est prometteur. Les utilisateurs sont chaque jour plus nombreux, leurs témoignages sont enthousiastes. Les voitures Autolib’ s’ins- crivent dans notre paysage métropolitain. Comme nous l’espérions, le service rendu par Autolib’ a trouvé sa place très naturellement dans la vie des citadins. Il émancipe les auto- mobilistes de la possession et des contraintes d’une voiture.

Il nous revient maintenant la responsabilité de faire profiter de ce service à un plus grand nombre de concitoyens. Le Syndicat Mixte Autolib’ a élargi son péri- mètre à la demande des collectivités qui souhaitaient nous rejoindre. Il comprend désormais 412 communes franciliennes. C’est un bénéfice futur pour les habitants de ces communes, et pour tous les usagers d’Autolib’ qui peuvent se déplacer en toute liberté sur l’ensemble de la région Île-de-France.

L’appropriation d’Autolib’ par les Franciliens a fait entrer ce service dans un cercle vertueux. Les conclusions stimulantes de cette première année d’exercice confortent ma résolution à développer rapidement ce service public d’avenir.