La Ville de Paris réunit son premier Conseil de la Mobilité

Afin de fédérer tous les acteurs de la mobilité et encourager la mutation des modes de déplacement dans la capitale, la Ville de Paris a mis en place un Conseil de la Mobilité, présidé par Anne Hidalgo, Maire de Paris, et Jean Todt, Président de la Fédération Internationale Automobile.

La première réunion s’est tenue le 27 avril dernier et a réuni de nombreux acteurs publics et privés : constructeurs automobiles, opérateurs, startups…

Lors de cette première rencontre les participants ont pu amorcer une réflexion commune sur les questions de mobilité propre envisageables à Paris.

« Ce Conseil va permettre de décloisonner les échanges, de mettre en cohérence les différents projets conduits, de penser les différentes formes de mobilité en complémentarité, au plus près de la réalité des attentes et des usages des Parisiens », explique la Mairie. Il se réunira deux fois par an et pourra également constituer des groupes de travail thématiques.

Avec la création de ce Conseil, Paris réaffirme son engagement pour les mobilités alternatives et durables, un sujet fondamental qui concerne l’ensemble des métropolitains.

Vélib’ : les élus demandent à Smovengo de présenter un plan de sortie de crise

             

Anne Hidalgo, Maire de Paris, Patrick Ollier, Président de la Métropole du Grand Paris, et Catherine Baratti-Elbaz, Présidente du Syndicat Autolib’ Vélib’ Métropole ont convoqué mercredi les dirigeants de Smovengo à l’Hôtel de Ville de Paris. Ils leur ont demandé de présenter publiquement, d’ici la fin de semaine, un plan détaillé de sortie de crise.

Depuis dix jours, le service Vélib’ est quasi inexistant, en raison d’un mouvement social chez Smovengo qui conduit au blocage de locaux techniques et à l’interruption de la maintenance des nombreuses stations qui fonctionnaient sur batterie en attendant leur raccordement électrique. Ces difficultés s’ajoutent aux retards de déploiement déjàconnus depuis le début de l’année et à plusieurs bugs informatiques.

Insatisfaction des élus locaux et des usagers 

Patrick Ollier, Président de la Métropole du Grand Paris, Anne Hidalgo, Maire de Paris, et Catherine Baratti-Elbaz, Présidente du Syndicat Autolib’ Vélib’ Métropole ont convoqué mercredi les dirigeants de Smovengo à l’Hôtel de Ville de Paris, pour les rappeler à leurs responsabilités et obtenir de leur part des engagements concrets en vue d’une sortie de crise.

« Le nouveau Vélib’, c’est soixante-huit communes de la Métropole du Grand Paris qui se sont réunies autour d’une même ambition de développement de la pratique du vélo. Nous sommes profondément insatisfaits du résultat actuel. Nous attendons de l’opérateur qu’il prenne des engagements concrets et publics. Et ces engagements devront être respectés », a expliqué Patrick Ollier, Président de la Métropole du Grand Paris, en ouverture de la réunion.

« Ne nions pas la réalité : la transition vers le nouveau Vélib’ se passe mal. Nous sommes confrontés depuis le début de l’année à une série de déconvenues inacceptables. Les Parisiens, très attachés à ces vélos en libre-service considèrent que le système qu’ils aimaient a été abimé. Nous devons avoir un service qui fonctionne au plus vite, afin de retrouver la confiance des usagers », a souligné Anne Hidalgo, Maire de Paris.

« Nous sommes tenus de réussir ensemble. Depuis quelques semaines, une nouvelle méthode de travail a été mise en place et les nombreuses entreprises concernées sont enfin toutes mobilisées et coordonnées. Il faut à présent que cette méthode conduise à des résultats. Cela implique de communiquer en toute transparence auprès des usagers », a analysé Catherine Baratti-Elbaz, Présidente du Syndicat Autolib’ Vélib’ Métropole’.

Un plan de sortie de crise d’ici la fin de la semaine 

Face à ces exigences des élus locaux, les dirigeants de Smovengo ont reconnu leur part de responsabilité et présenté les solutions qu’ils comptent mettre en oeuvre dans les semaines à venir pour redémarrer le service et finaliser le déploiement. Ils ont réaffirmé « leur totale détermination » à résoudre cette crise et à respecter les modalités du contrat. En conséquence, ils se sont engagés à rendre public d’ici la fin de la semaine « un plan de sortie de crise » dans lequel ils détailleront les mesures qu’ils vont prendre et leur calendrier.

Le Président de la Métropole du Grand Paris et la Maire de Paris ont demandé que ce plan prévoie à court terme la réinitialisation des vélos bloqués et l’instauration d’une maintenance efficace des stations sur batterie. En parallèle, l’opérateur devra accélérer les travaux de raccordement électrique des stations, puis terminer les travaux des stations qui restent à aménager à l’échelle de la Métropole. Toutes ces mesures devront s’inscrire dans un calendrier, lui aussi rendu public, qui devra être respecté quelles que soient les circonstances.

Les élus ont enfin demandé à Smovengo de renforcer considérablement la communication auprès des usagers, par le renforcement des effectifs du service client et la présence sur le terrain d’ambassadeurs qui seront capables d’informer et de former chacune et chacun à une bonne utilisation des vélos.

Communiqué de presse à télécharger ici 

Contacts presse :

Syndicat Autolib’ Vélib’ Métropole : melody.tonolli@autolibvelibmetropole.fr

Métropole du Grand Paris : maria.breidy@metropolegrandparis.fr

Ville de Paris : presse@paris.fr